olivier

Saguenay: un joyeux Festival à ne pas manquer

 

Ah le Festival des vins de Saguenay! Quelle expérience époustouflante à tant de niveaux!

Cette 10e édition restera mémorable pour moi. Ca valait le détour. Je me suis un peu fait prier,j’avoue,quand j’ai reçu la généreuse invitation,car je savais que je serais en plein déménagement,et c’est un temps très occupé dans mes autres occupations. Mais comment résister au sourire et à l’enthousiasme de la relationiste Sophie Blackburn?

Le dynamique et chaleureux porte parole Philippe Lapeyrie nous annonçait du beau temps,mais c’est finalement sous un lourd couvert nuageux qu’a eu lieu le lancement des festivités à l’espace du Citoyen,où les Vins d’Alsace parrainait l’évènement mondain.Puis avait lieu le souper de bienvenue au restaurant l’Inter,à l’Hotel Chicoutimi. Un peu perdu parmi cette mer de convives,j’ai eu la chance de me retrouver à la table de mon modèle et cher collègue,Jacques Orhon,où j’ai fait connaissance avec de sympatiques convives,comme Julie Montreuil,de Vinum, qui a eu la grande gentillesse de me présenter à certains réguliers du Festival, qui contriburont par la suite, à faire de mon voyage,une expérience des plus agréables.

foule festival

Le lendemain nous avons eu la confirmation que le festival aurait lieu sur la rue Racine.La météo semblait vouloir coopérer malgré les nuages bien présents. Le festival de dégustations commence à 16:00. En un rien de temps,les amateurs et les curieux se rassemblent,et la tournée des kiosques se met en branle. A chaque heure, des conférenciers se relaient pour présenter qui ses vins,qui son dernier livre. Et les gens font preuve du légendaire accueuil de la région, en goûtant à tout et en posant toutes sortes de questions,preuves de leur curiosité et de leur plaisir à rencontrer les artisans qui sont venus jusqu’à eux. A 22:00,après une longue soirée à abreuver cette masse enthousiaste, a lieu le souper des vignerons,une autre occasion de socialiser et de serrer les nouveaux liens. Je me suis retrouvé à la table de l’agence Vinicolor (une équipe jeune et des plus sympathique) et j’ai rencontré un personnage plus grand que nature,drôle et chaleureux: Jean Francois Perron,des celliers La Vieille Garde,de St-Honoré.

Rire de si bon coeur,ca fait tout un bien! Et ce souper avec ses histoires de parches de pêche et d’ours restera certainement dans la mémoire de Sébastien Tribaut et de Laurent Duménil,des étonnants Champagnes Tribaut.

Sebastien et Laurent-Champagne Tribaut

Samedi,la journée commence tôt avec une excursion en zodiac sur le Saguenay! Ouf,c’est pas chaud pour la pompe à l’eau,mais quelle super aventure. Un magnifique paysage sous un ciel torturé. Et l’expertise de nos capitaines nous permet de frôler le littoral et de voir de près cette nature unique.

Puis,hop, on retrouve la rue Racine et la population joyeuse qui la reprend d’assaut.C’est vraiment beau à voir,tous ces gens qui veulent découvrir les produits proposés et la patience des agents qui doivent gérer le flot de questions et de coupons de dégustation! (Mention spéciale à l’Agence Bella Vita,et à Pascal Desjardins,qui discutait en concoctant de super coktails) Et la pléiades de conférences se poursuit avec entre autres,celle de Géraud Blanc,le jeune passionné du Mas de la Chevalière,dans le Languedoc,celle de M. Bulles et Porto,Guénael Revel, et celle de Jacques Orhon,toutes menées de main de maître.La Bonne Ste-Anne a réussi à retenir la pluie jusqu’en soirée,refroidissant à peine l’ardeur de la foule.

Et finalement, un dernier souper entre partenaires fatigués mais bien contents,vient clore cette 10e édition. On partage les dernieres bouteilles,et on se rend tous dans les bars des environs,espérant pousser la chanson au karaoké,ou tout simplement étirer un peu plus les moments ensemble, et profiter au maximum de notre séjour parmi ces insulaires dans une mer d’épinettes,comme le dit si bien mon ami JF. Un séjour qui se renouvellera bientôt,j’espère. C’est une expérience particulière et tellement plaisante, que je vous souhaite de vivre. Rendez-vous en 2017?